Photo 637587Madame Marcelle SAROLÉA
Toujours une pensée pour cette chère Madame.
On croise pas mal de personnes dans le train de sa vie et certaines, on ne peut les oublier. Une douce pensée à la famille
Photo 639224Monsieur Pierre TILMAN
Au nom de tous ses frères d'arme du 6 ème Chasseurs Ardennais, je te présente chère Francine, nos plus sincères condoléances.
Photo 603707Monsieur Bernard LANGE
condoleances a toutes sa famille un ancien copain du lycee technique st lambert paris
Photo 637648Monsieur Joseph GAROT
Joseph,

J'ai eu la chance de travailler avec toi, il y a environ 35 ans.

Je te souhaite un bon voyage.

Veille sur tes proches de là haut.

Alain Gaillart
Photo 637856Madame Genoveffa LO BUE
Je me souviendrai de son amitié et de sa douceur et gentillesse elle était toujours sincère je l’aimais beaucoup elle me manque déjà repose-toi tu la bien méritée bon vol parmi les tiens je t’aime Geneviève à bientôt,,,,,
Photo 635982Monsieur Camille MAIRLOT
Nous présentons à Joelle et à toute sa famille nos sincères condoléances..Nos pensées vous accompagnent.
Photo 636891Monsieur Giuseppe LOMBARDO
Au reboir Joseph. Nous avons été heureux de te connaitre. Bon voyage
La famille Delsa-Thibaut
Photo 636332Monsieur Christian NIBUS
Madame, Chers enfants,
Je vous présente mes sincères condoléances.
Mes pensées sont avec vous en ce moment de deuil
En cette période difficile, je vous souhaite beaucoup de courage.
Madame George
Directrice du Parc
Photo 635378Monsieur Pierre DAUW
C'est avec tristesse que je viens d'apprendre le décès de Pierre ! Je vous présente mes sincères condoléances et je garderai un souvenir ému en pensant à lui ! Bon courage à toute votre belle famille qui l'avez entouré avec beaucoup D'AMOUR
Photo 635414Monsieur André FLAGOTHIER
Salut André, j'aurais aimé que ces paroles soient écrite ailleurs qu'ici mais je suis sur que tu les lis par dessus mon épaule à cet instant.
Je te remercie pour ton aide apporté durant mes études informatique.
Je me souviendrai de toi comme d'un homme passionné par son métier et par les connaissances.
Je pense qu'avec ton savoir on aurait jamais eu assez d'encre pour écrire.
A bientôt,
Laurent.
Photo 553515Monsieur Léopold JASPAR
Cher Léopold
Je viens d’apprendre ton décès( comme on dit vaut mieux tard que jamais) et quelle coïncidence que de l apprendre à cette date ,oui nous sommes le 1 et novembre et, dans mon enfance ,dans mes doux souvenirs d’enfance ,la Toussaint pour moi représentait un jour de fête car c’était pour nous l’occasion de vous revoir ,puisque comme le disait si bien mémère Noémie « ceux de Liège viennent demain «  !! donc cette triste fête était pour nous Une belle journée et moi secrètement je croisais les doigts pour que Francine vous accompagne ..pour moi c’était un peu mon idole cette cousine qui habitait si loin ...( à cet âge là La hestre -Liège c’était un peu le bout du monde )..nous étions heureux de vous revoir et quand Alain était là pour profiter de votre visite c’était vraiment une journée pleine de rire ,tu t’entendais très bien avec Alain et il t’aimait beaucoup ,je suis sûre que lui aussi va avoir un pincement au cœur lorsqu’il saura que tu n’es plus là ,tu es parti rejoindre Jeannine ta chérie… Si je ferme les yeux je peux revoir ton living quand, lors de nos rares visite chez vous nous étions tous ensemble ,je me souviens très bien aussi de ma grande tristesse le jour où moi,trop petite, je ne pouvais pas accompagner Francine Alain et Isabelle qui avaient profité d’une petite escapade à Liège et lorsqu’ils étaient revenus ,tout excité car ils avaient ,en plus ,rencontré la star de Liège Frédéric François à un carrefour, pour me consoler m’avaient ramené un petit jouet ,si mes souvenirs sont bons c’était une petite mallette de Docteur (signe prémonitoire de ma profession futur « infirmière «  )
je tenais à te rendre ce petit hommage parce que vous étiez des gens très gentil et vous faites partie de mes souvenirs d’enfance ,de ses belle réunion de famille chez memère ..tout cela avec le temps s’est envolé ..il reste juste les souvenirs , de beaux souvenirs..
Mes pensées vont à Claudy et Francine et leurs familles ... avec beaucoup de retard mais plein de douces pensées je vous présente mes condoléances ...
Christelle
Photo 635030Monsieur Philippe CHARLES
Philippe a été mon patron dans les années 70 à Likasi et j'en garde un super souvenir. C'était une "bonne personne" et je garde en mémoire les aprés-midi passés au bord de la piscine à deviser et à plaisanter. Repose en paix Philippe.
Photo 634424Monsieur Roger GIELEN
cher Pierre et Rita c est aves une grande tristesse que nous avons appris le décés de ton papa !! nos trés sincéres condoléances a toute la famille
Photo 633436Monsieur Jacques DEVIGNAT
Mon frère je ne pourrai te rendre un dernier hommage faut de ton épouse qui ne veut pas que tes sœur et moi soyons présents je repose en paix mon frère on ne t'oubliera jamais de la haut tu va aller rejoindre papa et maman et la maintenant tu va te sentir heureux et soulagée 😪😪😪😪
Photo 633375Madame Nicole THIRION
Triste nouvelle je suis de tout cœur avec vous
Courage à tous
Photo 633345Monsieur Florent MELLEN
L’arbre

Emile Verhaeren

Tout seul,
Que le berce l’été, que l’agite l’hiver,
Que son tronc soit givré ou son branchage vert,
Toujours, au long des jours de tendresse ou de haine,
Il impose sa vie énorme et souveraine
Aux plaines.

Il voit les mêmes champs depuis cent et cent ans
Et les mêmes labours et les mêmes semailles ;
Les yeux aujourd’hui morts, les yeux
Des aïeules et des aïeux
Ont regardé, maille après maille,
Se nouer son écorce et ses rudes rameaux.
Il présidait tranquille et fort à leurs travaux ;
Son pied velu leur ménageait un lit de mousse ;
Il abritait leur sieste à l’heure de midi
Et son ombre fut douce
A ceux de leurs enfants qui s’aimèrent jadis.

Dès le matin, dans les villages,
D’après qu’il chante ou pleure, on augure du temps ;
Il est dans le secret des violents nuages
Et du soleil qui boude aux horizons latents ;
Il est tout le passé debout sur les champs tristes,
Mais quels que soient les souvenirs
Qui, dans son bois, persistent,
Dès que janvier vient de finir
Et que la sève, en son vieux tronc, s’épanche,
Avec tous ses bourgeons, avec toutes ses branches,
– Lèvres folles et bras tordus –
Il jette un cri immensément tendu
Vers l’avenir.

Alors, avec des rais de pluie et de lumière,
Il frôle les bourgeons de ses feuilles premières,
Il contracte ses noeuds, il lisse ses rameaux ;
Il assaille le ciel, d’un front toujours plus haut ;
Il projette si loin ses poreuses racines
Qu’il épuise la mare et les terres voisines
Et que parfois il s’arrête, comme étonné
De son travail muet, profond et acharné.

Mais pour s’épanouir et régner dans sa force,
Ô les luttes qu’il lui fallut subir, l’hiver !
Glaives du vent à travers son écorce.
Cris d’ouragan, rages de l’air,
Givres pareils à quelque âpre limaille,
Toute la haine et toute la bataille,
Et les grêles de l’Est et les neiges du Nord,
Et le gel morne et blanc dont la dent mord,
jusqu’à l’aubier, l’ample écheveau des fibres,
Tout lui fut mal qui tord, douleur qui vibre,
Sans que jamais pourtant
Un seul instant
Se ralentît son énergie
A fermement vouloir que sa vie élargie
Fût plus belle, à chaque printemps.

En octobre, quand l’or triomphe en son feuillage,
Mes pas larges encore, quoique lourds et lassés,
Souvent ont dirigé leur long pèlerinage
Vers cet arbre d’automne et de vent traversé.
Comme un géant brasier de feuilles et de flammes,
Il se dressait, superbement, sous le ciel bleu,
Il semblait habité par un million d’âmes
Qui doucement chantaient en son branchage creux.
J’allais vers lui les yeux emplis par la lumière,
Je le touchais, avec mes doigts, avec mes mains,
Je le sentais bouger jusqu’au fond de la terre
D’après un mouvement énorme et surhumain ;
Et J’appuyais sur lui ma poitrine brutale,
Avec un tel amour, une telle ferveur,
Que son rythme profond et sa force totale
Passaient en moi et pénétraient jusqu’à mon coeur.

Alors, j’étais mêlé à sa belle vie ample ;
Je me sentais puissant comme un de ses rameaux ;
Il se plantait, dans la splendeur, comme un exemple ;
J’aimais plus ardemment le sol, les bois, les eaux,
La plaine immense et nue où les nuages passent ;
J’étais armé de fermeté contre le sort,
Mes bras auraient voulu tenir en eux l’espace ;

Mes muscles et mes nerfs rendaient léger mon corps
Et je criais :  » La force est sainte.
Il faut que l’homme imprime son empreinte
Tranquillement, sur ses desseins hardis :
Elle est celle qui tient les clefs des paradis
Et dont le large poing en fait tourner les portes « .
Et je baisais le tronc noueux, éperdument,
Et quand le soir se détachait du firmament,
je me perdais, dans la campagne morte,
Marchant droit devant moi, vers n’importe où,
Avec des cris jaillis du fond de mon coeur fou.

Emile Verhaeren
Photo 632819Monsieur Willy HUYNEN
Je vous présente a tous mes plus sincères condoléances , Willy était une belle personne. Repose en paix Willy . Erwin un collègue du 3L
Photo 632047Madame Maggy HOCHEIT
Nous vous présentons nos sincères condoléances dans ce moment douloureux, pour votre maman qui va énormément me manquer
Photo 631377Docteur Jean TILMAN
mai sincer codeolence a la famielle
Photo 631377Docteur Jean TILMAN
DOCTEUR TILMAN, VOUS ÉTIEZ UN HOMME DE BONTÉ ET DE REMPLI DE GENTILLESSE . VOUS AVEZ ÉTÉ NOTRE MÉDECIN DE FAMILLE PENDANT DE TRÈS NOMBREUSES ANNÉES. REPOSEZ VOUS À PRÉSENT
, NOUS NE VOUS OUBLIERONS JAMAIS.🥺🥺
Photo 631113Monsieur Dany SAÏD BEN SAÏD
Courage et sincère condoléance à la famille Frédéric vancraenen
Photo 630656Monsieur Roger GHEYSEN
A mon seul tonton que de bon souvenir que je garde de toi repose en paix ton bandito
Photo 630608Madame Gérardine VANDERVOST
Gégé, tu as toujours été une femme forte malgré tous les combats que tu as mené !
Tu as fait le bonheur de tous ceux qui te t’entouraient.
Je t’admire pour la vie que tu as eu, pas toujours rose...
Tu vas me manquer ! Je t’embrasse fort et sache que tu resteras à jamais dans mon cœur ma Gégé ❤️❤️❤️
Photo 629762Monsieur Antonino BENEDETTO
bonjour papa c'est avec une grande émotion que je t 'écris ce message pour te dire que tu a été un papa exceptionnel pour nous depuis l'enfance tu t'ai battu pour nous quand notre mère nous a abandonner , tu nous a donner de bonne valeurs dans la vie depuis petit je t'ai toujours beaucoup regarder faire et c est en te regardant que j'ai appris a bricoler un peu mais pas comme toi un pro a cuisiner a s'occuper des enfants s'occuper des taches ménagère a la maison depuis tout petit lessiver vaisselle ménage cuisiner etc... merci beaucoup papa a toi car cela me sert beaucoup maintenant et je le transmet a mes enfants a a tes petits enfants et a Tony aussi qui pour moi est comme mon fils , je ne réalise pas papa que tu n'ai plus la c est dur très dur a croire la car j'avais l'habitude qu'on se voyait de temp en temp avec les petites pour passer un moment ensemble boire manger et rire et c est avec beaucoup d'émotions et de chagrin que tu ne seras plus avec nous pour vivre tout cela c est dur sincèrement j'ose même pas imaginer quand mes petites files sauront sa surtout pour la petite LEA qui est très fragile et très sensible je préfère attendre qu'elle soit plus grande tu vas beaucoup nous manquer papa ont t'aiment beaucoup sincèrement et je viendrai te voir très souvent
Photo 628970Monsieur Marc HOGE
Nos plus sincères condoléances. Nos pensées s'envolent vers vous.