Madame Josiane FINET

Photo 563476
Domiciliée à Saint-Nicolas (Lg.) (4420, Belgique)
Née à Liège (4000, Belgique) le jeudi 21 mars 1963
Décédée à Ans (4430, Belgique) le dimanche 2 juin 2019 à l'âge de 56 ans

Espace « condoléances » 

Cet espace condoléances a été créé le mardi 4 juin 2019.

In memoriam

Cet espace « condoléances » est dédié à la mémoire de Madame Josiane FINET. Chacun peut s’y recueillir, déposer une carte de visite ou un message de condoléances. Utilisez les liens ci-dessous pour consulter les marques de sympathie ou intervenir vous-même. 
N’hésitez pas à renseigner cette page à vos connaissances. Ceux qui sont loin ou qui n’ont pas la possibilité de se joindre à la cérémonie trouveront ici une façon simple de montrer leurs sentiments à la famille dans ce moment difficile. 
Merci d’avance. 

12 messages (7 privés)
 
Condoléances

Au revoir Madame Finet !
Ce fut un plaisir pour moi de travailler avec vous à Rocourt, dans toutes les circonstances, des plus joyeuses aux plus tragiques.
Dans tous les cas vous avez été à la hauteur!
Je pensais souvent à vous au cours des dernières années.
Toutes mes pensées vont à votre fille chérie.

Nicole Neuville

Nicole NEUVILLE - MASSIN- 13/06/2019

Condoléances

Toutes mes condoléances à la famille.

André THUNUS- 6/06/2019

Condoléances

Sincere condoléances et beaucoup de courage à la famille

David Hagelstein- 4/06/2019

Condoléances

Le deuil inattendu qui vous frappe nous émeut profondément. Nous voudrions pouvoir prendre une grande part à votre souffrance et alléger, autant que possible, cette très dure épreuve. Croyez en toute notre amitié.

joelle et pierrot bonhomme- 4/06/2019

Témoignage

Une très belle personne nous a quitté dimanche 02/06 beaucoup trop tôt, beaucoup trop jeune. Cette très belle personne, c'était mon amie depuis le lycée. Une amie fidèle malgré les 1000 kilomètres qui nous séparaient. C'était toujours avec beaucoup de plaisir qu'on se retrouvait dès que je revenais en Belgique.

Josiane, tu devais venir me voir dans le sud cet été, je t'attendais avec impatience. Je ressens une immense tristesse et mes larmes ne cessent de couler. Je ne peux malheureusement pas venir te dire au revoir mais mes pensées ne sont que pour toi.
Je ne t'oublierai jamais, je n'oublierai jamais notre complicité, nos fous rires, nos délires de jeunesse, nos bêtises comme la nuit du 31/12/1980 où nous voulions faire la fête sans inquiéter nos parents, tu avais dit que tu dormais chez moi et moi, j'avais dit que je dormais chez toi. Résultat, on a fini la nuit dans ma voiture du côté de la gare. On avait eu très froid mais on avait bien rigolé.

Pars en paix ma petite Josiane, je suis certaine que tu vas être accueillie à bras ouverts par nos chers disparus car tu étais appréciée de tout le monde.

France Van Crombrugge- 7/06/2019